Conférence-débat « Les migrations, histoire des peuples en mouvement » – jeudi 23 mars à 20h

Par Henri Deleersnijder, Professeur d’histoire, licencié-agrégé en arts et sciences de la communication de l’Université de Liège et journaliste.

On avait cru, après la mise en œuvre de l’accord de Schengen en 1985 et la chute du mur de Berlin en 1989, que les frontières allaient définitivement disparaître dans l’espace de l’Union européenne. Et voilà que, surtout par suite de la tragique guerre en Syrie, des populations en proie au désespoir le plus complet cherchent massivement refuge en Europe. Ce qui fait resurgir en son sein frontières et barbelés, ceux-ci étant de sinistre mémoire. Mais les immigrations, depuis des temps déjà lointains, sont au cœur même de notre histoire. Si les Etats renoncent à accueillir ces hommes, femmes et enfants fuyant l’insupportable, qu’adviendra-t-il des valeurs universalistes dont ils se réclament officiellement ? C’est à cette réflexion, à l’actualité brûlante que cette conférence invite toutes les personnes de bonne volonté, arrimées aux principes démocratiques qui étaient ceux des pères fondateurs de l’Europe au lendemain de 1945. Ces idéaux risquent d’être toujours plus que jamais d’actualité quand, comme les prévisions climatiques permettent de l’annoncer, des réfugiés environnementaux se verront obligés de quitter leur habitat par suite de la montée des eaux.

Bistrot-citoyen (projection-débat) « Libres pensées sur la crise et le capitalisme » – 15 mars à 20h

Animé par Rafael Cantillana, Président de la Maison de la Laïcité de Trooz

Le capitalisme est-il un système économique ou s’est-il transformé en système social total ? Vivons-nous une crise ou un changement de société ? Le marché a-t-il transformé l’homme ? Des personnalités comme André Comte-Sponville, Jean-Claude Michéa, Bernard Maris, Edgar Morin et Bernard Stiegler nous aideront à trouver une réponse à ces questions.

Petit-déjeuner et conférence « Les femmes et la franc-maçonnerie » par Myriam Kénens – dimanche 12 mars 9h30

Par Myriam Kénens, Professeure d’Histoire retraitée, passionnée par les droits humains et ceux de la femme en particulier, co-rédactrice de la revue pluraliste ‘reliures’.

La Franc-maçonnerie « spéculative » commence officiellement en 1717 en Angleterre et en 1725 en France. Mais partout, les femmes seront systématiquement exclues des loges masculines, à moins de quelques initiatives transgressives, aussitôt très durement réprimées. Hormis quelques exceptions, les ateliers maçonniques masculins, aujourd’hui encore très largement majoritaires, demeurent fermés au deuxième sexe… Où, quand et dans quelles conditions les femmes ont-elles eu accès à des loges féminines ou mixtes ? C’est à ces questions et bien d’autres encore que Mme Kénens nous fera le plaisir de répondre.

Petit-déjeuner : complet !!!

Deux nouveaux ateliers : dessin & couture

Deux nouveaux ateliers voient le jour : atelier dessin & atelier couture

Dès le mardi 14 mars, l’atelier dessin sera organisé une semaine sur deux.
Dès le mercredi 15 mars, l’atelier couture sera organisé une semaine sur deux.

Pour toute information, n’hésitez pas à nous appeler au 0471 59 37 48.

Prix : abonnement de 5 séances 30€ pour les membres et 35€ pour les non-membres.

Reportage-débat Découvrir le Monde « Le Cambodge, la renaissance d’un peuple » – Mercredi 8 mars à 20h

Par Michel Kurts, Membre de l’Association des Conférenciers francophones de Belgique.

Après trois décennies de guerre civile et de terreur, la paix règne enfin dans cette contrée magnifique et le Cambodge s’ouvre au monde. Le petit royaume figure parmi les destinations les plus authentiques d’Asie du Sud-Est. Le Cambodge moderne a succédé au puissant empire khmer. Les célèbres temples d’Angkor, dont la splendeur est sans égale en Asie du Sud-Est, sont les derniers vestiges de cet empire. Il y a aussi les habitants ! Malgré des années de massacres, de misère et d’instabilité politique, les

Cambodgiens ont gardé leur sourire. Personne ne quitte ce merveilleux pays sans un sentiment d’affection et d’admiration pour son peuple !

Conférence « Rabelais, moine truculent et médecin voyageur » – mercredi 15 février à 20h

Par Jean Kokelberg, Professeur de rhétorique retraité.

Quel talent polymorphe que ce François ! Le droit, la médecine, le grec : il avale tout goulûment. Cette libido sciendi se traduit bien vite en une philosophie de vie où le rire, la gauloiserie et le sexe constituent la médecine essentielle. Intarissable sera son écriture… à la mesure de sa soif inextinguible de savoir. De savoir-vivre assurément !